CORONAVIRUSINFOMOBILITÉPAYS DE FLANDRE

Déconfinement : Le point sur ce qui vous attend dans les transports flamands lundi

A la veille du déconfinement, l’inquiétude est toujours vive en Flandre, et beaucoup redoutent leur matinée, durant laquelle ils devront reprendre les transports en commun, où le port du masque sera obligatoire. De Douai à Hazebrouck, et de Lille au littoral, l’ensemble des opérateurs ont pris leurs dispositions, afin d’éviter toute potentielle contamination de leurs usagers. Afin de dissiper certaines interrogations, voici un point complet sur ce qu’il vous attend sur votre ligne.

Réservation obligatoire sur tous les trains SNCF

Sur le réseau ferroviaire régional, les mesures seront radicales. Tout voyageur souhaitant monter dans un train devra désormais être muni de deux sésame. En plus du titre de transport habituel, il devra préalablement se munir d’un « coupon » qui justifiera la réservation de sa place. A défaut, la montée à bord de la rame sera refusée. Le justificatif supplémentaire, gratuit, est disponible sur le site de vente oui.sncf.

Dans les voitures, la SNCF a également procédé à quelques aménagements. Désormais, la moitié des places assises seront neutralisées. Cela, afin de garantir le maintien de la distanciation sociale. Les personnels, quant à eux, porteront des équipements de protection. Selon les dernières estimation, 40% à 50% des liaisons devraient circuler ce lundi, dans notre territoire.

Mesures draconiennes dans la métropole lilloise

Autour de la capitale des Flandres, Kéolis, l’exploitant du réseau Ilévia s’est aussi empressé de prendre plusieurs dispositions. Dans les stations de tramway et de métro, les usagers chemineront au gré des indications apposées sur le sol. La distanciation est, là-encore, placée en évidence. Comme sur le réseau ferroviaire, la moitié des places assises sera inaccessible, et certains points de vente fermés. La vente de titres se fera principalement au niveau de distributeurs, et sur internet.

Cela sera également le cas dans les bus, où la montée ne pourra toujours pas se faire par l’avant. Le poste de conduite reste confiné. La vente de titre de transport restera donc suspendue. Concernant les prévisions de trafic, c’est environ 70% du service qui sera assuré sur l’ensemble du réseau. Tous les détails sont à retrouver sur le site internet : ilevia.fr

Paradoxe à Dunkerque

Sur la façade littorale, dans le dunkerquois, toutes les lignes circuleront normalement dès ce lundi. A l’instar des mesures qui ont été prises à Lille, la montée dans les bus se fera encore par les portes situées à l’avant et à l’arrière des véhicules. A bord de ceux-ci, une place sur deux sera également supprimée. Le seul bémol se situe au niveau du service Dk’Vélo, qui a été suspendu, irritant ses usagers qui ne comprennent pas l’intérêt d’une telle décision. Ce n’est pas le seul choix modal de la communauté urbaine qui est aujourd’hui décrié. Nous y reviendrons dans un prochain article, lundi soir.

Distanciation et vigilance sur le réseau Arc-En-Ciel 1

Dans le Westhoek, moins peuplé, les opérateurs ont également annoncé la mise en place de mesures préventives. Comme dans les pôles urbains, la montée des usagers se fera par les portes arrières. Ceux-ci devront respecter la distanciation sociale, et respecter les indications apposées dans les autocars à bord desquels la moitié des sièges seront neutralisés. La vente des titres de transport ne pourra, par ailleurs, pas être effectuée. Les flamands sont invités à s’en procurer au préalable.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.