CORONAVIRUSINFOMOBILITÉPAYS DE FLANDRE

Ce qui va changer à partir de lundi dans le quotidien des flamands de France

Contrairement à certaines rumeurs relayées sur certains réseaux sociaux, le Coronavirus ne circule pas activement dans la région flamande de France, où le nombre de personnes contaminées reste faible. Toutefois, les pouvoirs publics, en conformité avec les directives formulées par le gouvernement, ont déjà annoncé la mise en place de mesures concrètes, à partir de lundi 16 mars. Pour les autorités, l’endiguement de l’épidémie devient une priorité absolue, afin d’éviter une propagation incontrôlée, même dans les territoires où elle reste peu présente.

Dans la vie quotidienne des habitants, certains aspects vont drastiquement changer, à commencer par les déplacements quotidiens, les activités sportives, ou encore culturelles. Vendredi, Dunkerque Grand Littoral, la communauté de communes de Flandre Intérieure, ainsi que la Métropole Européenne de Lille, annonçaient tour à tour l’application d’adaptations ou de restrictions d’accès à certains espaces et services. Dans ce cadre, bibliothèques, centres aquatiques, musées, ainsi que des permanences d’accueil du public dans des bâtiments publics et offices touristiques, vont être fermés.

Plan de circulations adaptés dans les transports

Ainsi, les exploitants des réseaux de transports en commun Arc-En-Ciel (lignes interurbaines), Dk’Bus (Dunkerque) et Ilévia (Lille Métropole), ainsi que la SNCF, ont déclaré que certaines dessertes verraient leur fonctionnement altéré, ou leurs fréquences adaptées. Pour les organes décisionnaires, il s’agit notamment de permettre aux employés de garder leurs enfants, suite à la suspension des cursus scolaires, décidée jeudi.

Les « services scolaires » suspendus sur le réseau Arc-En-Ciel

Dans le Westhoek, les Weppes, la Pévèle et le Mélantois, cela se traduira par la suspension de la circulation de l’ensemble des dessertes scolaires, qui relient certaines communes aux établissements scolaires du territoire. Les lignes régulières, quant à elles, verront les grilles « vacances scolaires » mises en place. Aucune mesure n’a toutefois été prise quant à une potentielle interruption complète du service.

Des mesures plus importantes à Dunkerque et dans la métropole lilloise

Dans les grandes agglomérations, outre l’arrêt des dessertes des établissements scolaires, d’autres décisions, plus contraignantes, ont été prises. Depuis quelques jours, la majorité des conducteurs de bus refusent tout contact avec les usagers, et relèvent les vitres « anti-agression », qui les séparent de la foule. A partir de lundi, les opérateurs des transports publics vont adapter l’ensemble des services réguliers. Ainsi, autour de la ville portuaire de Dunkerque, la fréquence des lignes « Chrono » sera réduite (passant de 10 à 15 mn).

Autour de la capitale des Flandres, les perturbations seront plus importantes. Samedi matin, le réseau Ilévia déclarait que ces dernières affecteraient tous les types de transports qui circulent dans la métropole.

Les lignes de métro circuleront avec leur amplitude horaire normale (5h – 00h30), mais le temps d’attente entre deux rames sera allongé. Sur la ligne 1 (jaune), il passera de 66 secondes à 2 minutes 30, tandis qu’il passera de 1 minute 30 à 3 minutes sur la ligne 2 (rouge).

Le long du Grand Boulevard, le Mongy (tramway) verra également ses fréquences modifiées. Les arrêts situés sur le tronc commun, entre la Gare Lille-Flandres et le Croisé Laroche, seront désormais desservis par une rame toutes les 7 minutes (contre 5 minutes normalement). Sur les deux branches, qui se dirigent vers Roubaix et Tourcoing, ce délai sera évalué à près de 14 minutes (contre 10 minutes habituellement).

Sur le réseau desservi par bus, ces perturbations seront davantage marquées. Selon les informations communiquées sur le site de l’exploitant, le fonctionnement des lignes CIT3, CIT4 (Citadine de Tourcoing), CIT5 (Citadine de Roubaix), CO1, CO2, CO3, L1, L2, L3, L4, L7, L8, 10, 14, 15, 16, 17, 32, 33, 34, 50, 51 et NVL sera réduit. D’autres, comme les dénommées CIT1, CIT2 (Citadine de Lille), C9, C10, C11, C12 MWR, Z6, 30, 35, 36, ne circuleront plus.

Moins de trains régionaux

Concernant les liaisons assurées sur le réseau ferroviaire, si la SNCF a annoncé une très probable adaptation de son plan de transport, aucun détail n’a encore filtré concernant le réseau « TER Hauts-de-France », ni sur les relations qui circulent en Flandre. Les usagers sont invités à utiliser le site web du service, dimanche, à partir de 17h.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.