ART ET CULTURE

La femme indépendante et audacieuse revisitée par la styliste Florentine Boutoille

“Ma marque habille des femmes de pouvoir, sublime le corps en revisitant le vestiaire féminin et ses codes” – Florentine Boutoille

Styliste au style particulier et singulier, nous rencontrons aujoud’hui une nouvelle artiste lilloise : Florentine Boutoille. La mode est semblerait-il un univers infini mais surtout très personnel. Elle se doit de mêler créativité, originalité et en particulier pour Florentine, la mode est provocante. C’est au XIXème siècle qu’apparaissent les premiers défilés de modes avec le créateurs Charles-Frédéric Worth, considéré comme un pionnier de la Haute Couture, et les maison de Haute couture ne cessent de s’épanouir. Nous connaissons tous, Chanel avec le style à la “garçonne’, Lanvin, Yves Saint Laurent et plus récemment Simon Porte Jacquemus, mais d’autres créateurs ont eux aussi des créations qui méritent d’être plus connues et découvertes.

Peux-tu nous parler un peu de toi ? Quel est ton parcours ? Pourquoi ce choix de devenir styliste ?

Florentine : Je m’appelle Florentine, j’ai 23 ans et je suis styliste modéliste diplômée d’ESMOD. L’art et la création m’ont toujours passionné. Petite, j’ai fait beaucoup de musique, de danse et les Beaux-arts. Au final, je me suis tournée vers la création de mode parce que le fait d’exprimer une idée de façon concrète, de représenter ce que je ressens à travers le vêtement est pour moi une forme d’art.

Crédit : Lise Sauvage

Comment ton univers se caractérise t’il ?

Crédit : Lise Sauvage

Florentine : J’aime les styles très rock mais chic. Keira, ma marque de vêtement, habille des femmes de pouvoir, sublime le corps en revisitant le vestiaire féminin et ses codes dans les années 80, début 90. J’aime les silhouettes très féminines, élancées aux épaules oversize et une taille bien marquée. Les créateurs de mode tels que Yves Saint-Laurent, Azzedine Alaïa, Thierry Mugler ou encore Alexandre Vauthier sont pour moi des références.

Quelles ont été tes inspirations pour ta série « La Vénus à la fourrure » ?

Crédit : Lise Sauvage

Florentine : Je me suis beaucoup inspirée du roman « La Vénus à la fourrure » qui met en avant le pourvoir de la femme. La fourrure représente la sensualité, l’opulence et le luxe. Le film « La féline », tourné dans les années 40 m’a également inspiré. J’ai souhaité recréer le personnage de la femme panthère et ainsi faire ressortir son côté sensuel et provocant tout en restant dans la suggestion.

Je suis également inspirée par les photographes de mode tels que Peter Lindbergh ou Helmut Newton. Dans leurs clichés en noir et blanc, je suis particulièrement touchée par les jeux de lumière que l’on retrouve également à travers les tableaux de Pierre Soulages. Le noir incarne la féminité, l’audace et le chic. J’aime créer des contrastes. Ainsi, j’aime mélanger des matières brutes comme par exemple le cuir, qui évoque la douceur et la sensualité.

Crédit : Lise Sauvage

Etant musicienne depuis très jeune, la musique m’inspire et notamment la musique électronique. La techno peut mélanger de violentes basses et de douces mélodies. Pour cette collection, l’artiste Gesaffelstein m’a principalement animé. Par exemple, la petite robe noire et les manches en fourrure se composent de bandes de tissus milano qui tournent autour du mannequin. J’ai glissé entre chaque bande des passepoils sur lesquels j’ai brodé une petite chainette argentée. A travers cela, j’ai voulu exprimer ce mouvement que l’on retrouve à travers la musique électronique.

Pourquoi avoir choisi le nom « Keira » pour lancer ta marque ?

Florentine : Keira, c’est la femme audacieuse : une femme indépendante, volontaire et dynamique. Je fais également référence à l’actrice Keira Knightley qui pour moi représente parfaitement cette image de la femme. Il s’agit également d’un clin d’oeil à mes racines, ce prénom étant d’origine arabe.

Crédit : Lise Sauvage

As-tu des projets en cours ?

Florentine : Je souhaite développer au maximum la marque Keira. En ce moment je travaille beaucoup sur des looks images: j’aime le spectacle et créer des ambiances, des univers. Je suis d’ailleurs sur des projets en collaboration avec d’autres artistes. J’aimerais par la suite participer à des concours créateurs et ainsi me faire connaître.

Tes créations sont-elles disponibles à la vente ? Si oui, où ça ? Si non, le seront-elles bientôt ?

Florentine : Pour le moment je développe au maximum la marque et donc je n’ai pas encore de pièces disponibles à la vente mais cela arrivera prochainement. Je souhaite ouvrir un e-shop et vendre aussi lors de showroom en vente éphémères ou en concept store. En parallèle des looks images, je crée une ligne de vêtements prêt-à-porter féminin avec des pièces phares de la marque comme la robe, la blouse, la jupe et le blouson. J’aimerais également proposer quelques pièces up-cycling.

Crédit : Lise Sauvage

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité ». Toujours se fixer des objectifs et persévérer devant chaque épreuve pour réussir.

Où retrouver Florentine ?

Instagram :https://www.instagram.com/keiraofficiel/

Sur son site internet : https://osme.io/florentine-boutoille/

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.