L’aéroport de Lille-Lesquin évacué pendant deux heures suite à une alerte à la bombe

Six jours après l’assassinat de Dominique Bernard et trois jours après l’attaque de Bruxelles, la tension est palpable en Flandre. Ce mercredi 18 octobre, l’aéroport de Lille-Lesquin a été fermé suite à une alerte à la bombe. Cela fait suite à la réception vers 10 heures d’un mail anonyme qui alertait sur la présence supposée d’un colis suspect. Très rapidement, l’aérogare a été évacué de ses voyageurs et les badauds tenus à distance par un large périmètre de sécurité. Peu avant 11h30, l’exploitant de l’aéroport annonçait sur son profil X/Twitter que « les services de sécurité de l’État sont sur place ».

À la mi-journée, l’intervention des forces de l’ordre est toujours en cours, et les services de déminage sont à pied d’œuvre pour lever le doute. En attendant, le trafic aérien a été complètement stoppé au départ et à l’arrivée de la capitale des Flandres. Trois vols arrivant de Genève, Marrakech et Constantine ont été déroutés. Dans le même temps, trois autres vols prévus au départ à destination de Genève, Agadir et Constantine ont été retardés.

Tout autour de l’aéroport, cet événement a causé une véritable pagaille sur les routes et dans les transports. Sur l’autoroute A1, d’importants embouteillages se sont formés de part et d’autres de la sortie n°20, qui a été fermée. Par ailleurs, la ligne de bus 68 qui relie Villeneuve d’Ascq à l’aéroport est en partie arrêtée. Sur X/Twitter, Ilévia indique que cela est dû à une « décision des forces de l’ordre ».

Le trafic a repris vers 13 heures

Outre la capitale des Flandres, d’autres villes de France sont elles aussi visées par des alertes à la bombe. Au même moment, les aéroports de Toulouse (Occitanie) et Lyon (Rhône) étaient aussi fermés et évacués. Là encore, plusieurs vols nationaux et internationaux ont dû être déroutés. À Lille-Lesquin, le trafic a finalement pu reprendre en début d’après-midi. Peu après 13 heures, ‘Aéroport de Lille’ indiquait que « la Préfecture a donné un avis favorable pour que le personnel et les passagers réintègrent l’aéroport ». La situation devrait revenir à la normale en cours de journée, mais d’autres vols pourront accuser du retard.

Quitter la version mobile