Flandre Presse

Présidentielles 2022 : Le désintérêt flamand se confirme, l’abstention toujours en hausse à 17 heures

La tendance observée à la mi-journée s’est confirmée dans l’après-midi. Déjà mesuré ce matin, le désintérêt des flamands pour le second tour des élections présidentielles continue de se manifester.

À l’instar de la matinée, les bureaux de vote restent déserts dans de nombreuses communes. Cette situation est observée dans les villages du Westhoek, comme dans certaines villes des agglomérations lilloises et dunkerquoises où les électeurs semblent avoir entendu les appels à l’abstention. Car, s’il n’y avait pas foule devant les urnes, le trafic était chargé sur les autoroutes et routes secondaires qui mènent au littoral, dimanche après-midi.

Déjà faible à midi, le taux de participation ne s’est guère élevé durant les heures qui ont suivi. Selon les chiffres communiqués par la Préfecture, il s’établirait à 61,03% pour l’ensemble du département du Nord (collectivité qui s’étend sur la Flandre et le Hainaut français) à dix-sept heures. Il y a cinq ans, en 2017, à la même heures, 65,14% des électeurs avaient voté.

Combinés à la lassitude et au désintérêt des flamands pour un second tour opposant deux candidats massivement rejetés, l’ensoleillement et la douceur ont sûrement conduit certains électeurs à ne pas se présenter dans leurs bureaux de vote ce 24 avril 2022.

Quitter la version mobile