Flandre Presse

Lille : Le quartier des gares évacué mercredi matin suite à une fausse alerte terroriste

La situation est longuement restée incertaine dans le centre-ville de Lille (Rijsel), ce mercredi 19 juillet. Durant près de deux heures, la vie semble comme s’être arrêtée dans le quartier des gares, alors qu’une opération de police était en cours suite à une « alerte de sécurité » émise sur le réseau SNCF.

Tout a commencé aux alentours de 9h30. Ne souhaitant pas rater son train, un couple appelle anonymement la police pour signaler la présence d’un terroriste à bord d’un train en provenance de Paris. Prise très au sérieux, la menace suscite la panique. Les autorités réagissent en conséquence et un vaste dispositif de forces de l’ordre est établi autour des deux principales stations ferroviaires de la ville. Vers 9h45, la gare de Lille-Flandres est évacuée et le trafic complètement interrompu pendant une vingtaine de minutes.

Aux alentours de 10 heures, le scénario se répète dans la gare voisine de Lille-Europe. Alors que les trains régionaux et quelques TGV reprennent leur balai perpétuel, les liaisons internationales sont coupées et le métro ne marque plus l’arrêt. Tout autour, l’avenue Le Corbusier et les rues adjacentes sont vidées de leurs passants. Durant plus d’une heure et demi, les policiers du RAID et les démineurs inspectent minutieusement chaque recoins du bâtiment et le train impliqué dans l’incident. Tout doute sera finalement levé à la mi-journée, avec l’interpellation de deux personnes âgées de 27 et 30 ans. En fin de journée, le conseil régional des Hauts-de-France dénonçait des « actes inqualifiables ». Son président, Xavier Bertrand, annonce porter plainte contre le couple.

Quitter la version mobile