Inondations en Flandre : Le niveau de la Lys baisse enfin, la crue se poursuit dans la vallée de l’Yser

Les habitants des monts de Flandre et de la vallée de la Lys peuvent enfin se rassurer. Inondés depuis plus d’une semaine, plusieurs pans de notre territoire ont de nouveau les pieds au sec. Une tendance qui ne concerne pas l’est de la plaine maritime, où l’Yser déborde toujours.

La vigilance orange levée sur la Lys

Ce vendredi 17 novembre, l’heure est donc enfin à l’amélioration en Flandre intérieure. Les nouvelles pluies attendues cette semaine ayant été bien plus faibles que prévu, la recrue tant redoutée n’a pas eu lieu. Mieux encore, la Lys et ses affluents semblent enfin regagner durablement leurs lits. Au niveau de la station hydrométrique de Merville (Mergem), la côte du fleuve se situe désormais sous 2 mètres 60. Vers 10h30, le niveau de l’eau était évalué à 2 mètres 58, confirmant une baisse rapide.

Dans leur dernier bulletin de vigilance, les services de Vigicrues indiquent que « la décrue est en cours » sur l’ensemble de la vallée. De Haverskerque à Halluin (Halewijn) en passant par Estaires (Stegers) et Armentières (Armentiers), les inondations se font de moins en moins importantes. Une observation qui a conduit ce matin à la levée de la vigilance orange « crues » qui était en cours depuis une semaine.

La vigilance orange « crues » a été levée sur la Lys. – © Vigicrues

La crue toujours en cours dans la vallée de l’Yser

Plus au nord, la situation ne s’améliore pas dans la vallée de l’Yser. En dépit de l’amélioration des conditions météorologiques, la rivière reste capricieuse dans l’est de la Flandre maritime. Aux abords de Bambecque (Bambeke), le niveau de l’eau reste élevé et tend même à remonter lentement. À la mi-journée, les relevés hydrométriques estimaient sa côte à 3 mètres 51, contre 10 à 20 centimètres il y a un mois. En conséquence, plusieurs secteurs du territoire pourraient encore subir des inondations généralisées. Cela sera notamment le cas dans la partie belge de la vallée, où de nombreux lieux sont inaccessibles.

Ses affluents ne sont pas non plus en reste. Si l’Ey Becque a retrouvé un cours normal, la Peene Becque atteint toujours des niveaux supérieurs à la normale. Peu après la mi-journée, la station d’Ochtezeele relevait 1 mètre 43 d’eau dans le lit de la rivière, contre moins de 10 centimètres habituellement.

Quitter la version mobile