ACTUALITÉSFRANCE-MONDEPOLITIQUESOCIÉTÉ

Élections législatives en Belgique : Les nationalistes en tête en Flandre, le PTB victorieux en Wallonie

Ce dimanche 9 juin 2024 était aussi jour d’élections en Belgique. À l’instar des français, les flamands et wallons votaient eux aussi pour les européennes, mais pas que. Partout dans les deux régions, la population était invitée à se prononcer sur la composition de leur parlement.

Depuis le début de soirée, les médias locaux se mobilisent. Sur son portail d’information, la VRT révèle les premiers résultats partiels du scrutin. Selon les premiers chiffres, les parlementaires flamands devraient être majoritairement des nationalistes issus de la N-VA (centre-droit) et du Vlaams Belang (extrême-droite). Cela ne constitue pas réellement une surprise, tant les revendications confédéralistes voire indépendantistes se font toujours plus présentes chaque jour dans cette partie du pays. Pour autant, les deux principaux partis ne s’entendent pas. Ils devront très probablement chercher à former une coalition s’ils veulent gouverner. Déjà au pouvoir, la N-VA pourrait se maintenir avec l’appui d’OpenVLD (parti europhile de centre-droit) et de CD&V (parti chrétien-démocrate), eux aussi bien placés.

En revanche, un séisme politique semble frapper la Wallonie. Selon les mêmes sources, le parlement wallon devrait selon toute évidence changer de majorité. Avec une victoire du PTB (gauche radicale) et une défaite du PS (socialistes), c’est une nouvelle dynamique politique qui s’impose. Cependant, la couleur réelle du prochain gouvernement régional n’est pas encore assurée. En effet, le Parti du Travail de Belgique aura fort à faire pour s’assurer une victoire totale, car cela nécessite la construction d’une coalition. Jusqu’ici, le Parti Socialiste (gauche) gouvernait avec le Mouvement Réformateur (droite) et les écologistes. Reste désormais à connaitre le résultat des longues tractations qui s’annoncent.

Outre les parlements régionaux, la donne pourrait aussi changer au niveau national. En fonction des résultats définitifs à venir d’ici le début de semaine, le gouvernement conduit par Alexander De Croo pourrait tomber. Mais là aussi, il est encore difficile de dire quelle sera la nouvelle couleur politique du gouvernement central. Une seule chose est certaine, l’arrivée d’élus nationalistes flamands supplémentaires risque de faire vaciller une Belgique toujours plus divisée.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.