ACTUALITÉSSPORTS

Des festivités et des violences dimanche soir à Lille pour la victoire du LOSC

De la liesse, puis des affrontements. Voilà comment peut être résumée la longue nuit qu’a vécu la capitale des Flandres, dimanche 23 mai 2021. Venus logiquement célébrer la victoire du LOSC face à Angers, et le sacre du club de football de Lille, les supporters se sont rassemblés massivement sur la Grand’Place où le rouge et les drapeaux flamands étaient largement arborés.

Mais vers une heure du matin, la fête a commencé à laisser place à des affrontements et des mouvements de foule. Tout autour des lieux, les forces de l’ordre sont largement intervenues afin de disperser le rassemblement. Dès lors, l’atmosphère s’est tendue entre les fêtards et la police qui a usé de gaz lacrymogènes et de charges pour évacuer la foule. En face, des projectiles ont été lancés vers le dispositif de sécurité.

Un usage de la force sans sommation ?

Dans la confusion, plusieurs personnes ont été blessées. Parmi elles, Hugo, venu fêter le titre de champion de France de son club favori , se dit « amer ». Selon lui, les supporters n’ont pas engagé les hostilités. « Tout se passait bien, on faisait la fête » déclare-t-il, avant de poursuivre ; « D’un seul coup, les CRS sont arrivés. Ils ont chargé au lacrymo ». Et alors qu’un soudain mouvement de foule débutait, le jeune homme a été touché par une grenade ; « Il y a eu un gros bruit, c’est devenu tout blanc. J’ai été asphyxié, j’ai eu les yeux qui coulaient, je me suis mis à vomir et à étouffer » appuie-t-il en niant toute annonce préalable à cette opération : « Ils n’ont pas prévenu. Ils ont tapé trois fois sur les boucliers, puis ils ont lancé les grenades »

S’il dit aujourd’hui avoir « un peu la haine envers les CRS », le supporter déclare cependant que cela n’a pas vraiment entamé sa détermination à continuer la fête jusqu’au bout de la nuit. « Cela ne nous a pas empêché d’aller à l’aéroport » accueillir les joueurs, annonce-t-il malgré sa première expérience avec les substances lacrymales.

Sept arrestations et vingt blessés

De son côté, la Préfecture annonçait lundi que sept personnes ont été interpellées au cours de la soirée. Vingt personnes ont été prises en charge par la protection civile, dont trois qui ont été transportées vers des hôpitaux de la ville.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.