ACTUALITÉSARMENTIÈRES - VALLÉE DE LA LYSBAILLEUL - MONTS DE FLANDREÉCONOMIEHAZEBROUCK - COEUR DE FLANDREMÉTÉO
A la Une

Crues : La Lys et ses affluents montent toujours, des hameaux en partie inaccessibles

La pluie ne tombe plus, mais l’eau continue de monter. Ce mardi 27 février 2024, la situation est critique sur le front des crues en Flandre. C’est notamment le cas dans la vallée de la Lys, où la rivière et ses affluents inondent de grandes parties du territoire. Mais en dépit de cela, Météo-France et Vigicrues n’ont pas décidé de déclencher la vigilance orange « crues ». Le territoire est donc maintenu en alerte jaune, ce qui suscite l’incompréhension de certains habitants.

Le hameau de la Caudescure partiellement isolé

La RD69 inondée entre Merville et la Caudescure. – © Gaël Autier / Flandre Presse

Entre Merville (Mergem) et Vieux-Berquin (Noord-Berkin), la situation est particulièrement délicate. Dans la journée, les eaux de la Bourre et de la Plate Becque continuaient de gagner du terrain. Autour de la Caudescure, champs et routes sont submergés par le flot continu et les débris charriés par les cours d’eau. Dans l’après-midi, le hameau était toujours accessible, mais la RD69 était inondée. Automobilistes et cyclistes téméraires devaient donc rouler au pas.

© Gaël Autier / Flandre Presse

En début de soirée, la municipalité de Merville a mis fin à cette possibilité. Dans un post publié sur Facebook, la mairie indique que « plusieurs routes viennent d’être fermées » dans cette zone. Désormais, seule la chaussée qui rallie Vieux-Berquin reste ouverte. Située en amont de la confluence des deux affluents en crue, celle-ci devrait rester au sec au moins jusque jeudi. Une nouvelle rassurante pour les habitants qui se préparent déjà à de nouvelles pluies soutenues attendues entre la fin de semaine et le week-end.

Vers une crue durable ?

Il faudra au moins plusieurs jours aux rivières pour retrouver leurs lits. – © Gaël Autier / Flandre Presse

De leur côté, les services de Vigicrues semblent minimiser l’impact de la crue. Dans son dernier bulletin, l’organisme étatique confirme bien qu’une « montée des niveaux est en cours ». En revanche, celui-ci ne fait mention que de « débordements localisés ». Une précision qui vient à rebours de toutes les observations effectuées sur le terrain. Dans la commune voisine d’Estaires (Stegers), la rivière et ses affluents sont là aussi sortis de leurs lits, et des inondations généralisées sont constatés en plusieurs endroits. Et bien que cette crue n’ait rien de comparable aux niveaux historiques enregistrés en janvier, elle n’en demeure pas moins importante. Selon les derniers éléments fournis par la station hydrométrique de Merville, la Lys y aurait atteint une cote de 2 mètres 59 vers 18h30.

Durant les jours qui viennent, l’heure sera à une accalmie temporaire. Selon les dernières prévisions de Météo-France, la journée de mercredi restera sèche. À l’instar de ce mardi, la Flandre ne connaitra pas de nouvelles pluies. L’absence de précipitations devrait permettre un ralentissement de la montée des eaux. Mais, pour autant, tout le monde n’est pas rassuré. En effet, des pluies parfois soutenues sont attendues à partir de jeudi. 4 à 6 mm pourraient ensuite se cumuler chaque jour jusque samedi. Elles devraient ensuite s’espacer pour laisser place à un temps moins perturbé qui se confirmerait en début de semaine.

En attendant, nombreux seront les flamands qui scruteront attentivement le niveau des cours d’eau. Les pluies annoncées pour le week-end pourraient ajouter une nouvelle onde de crue aux phénomènes en cours. La décrue s’annonce donc lente.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Merci de soutenir votre média en désactivant votre bloqueur de publicité.