Flandre Presse

Attentat à Bruxelles : La sécurité renforcée dans la métropole lilloise en vue du match France – Écosse

Au lendemain de la mort de deux suédois dans une attaque terroriste à Bruxelles (Brussel), la Flandre française se tient en alerte. Alors que le stade Pierre Mauroy doit accueillir un match de football opposant la France et l’Écosse ce mardi soir, les autorités maintiennent la rencontre amicale. Cependant, des mesures vont être prises pour renforcer la sécurité dans la région.

Sur l’antenne de RTL, le ministre de l’Intérieur annonce que des contrôles vont être instaurés à certains points de la frontière franco-belge. C’est notamment le cas dans le Hainaut, où le trafic est filtré sur l’autoroute A2 dans le sens Bruxelles – Paris. Des effectifs douaniers pourraient aussi être fixés sur les autoroutes A16, A22 et A27. Par ailleurs, la métropole lilloise sera elle aussi placée sous étroite surveillance. Mardi matin, Gérald Darmanin y a annoncé un renforcement de la présence policière. « Nous doublerons les effectifs de police et de gendarmerie mobilisés pour le match (…) ce soir à Lille », a-t-il précisé.

Pour l’heure, aucune autre précision n’a été communiquée concernant le dispositif de sécurité établi en vue de cet événement sportif d’ampleur. Sur le réseau social X/Twitter, le compte Les actus des Transports Lillois indique de son côté que le niveau de sécurité sera aussi renforcé dans les transports publics. Le métro et les deux principales gares SNCF de la ville devraient être particulièrement concernés.


Rappel des faits : Attentat de Bruxelles

Il est un peu plus de 19 heures lundi soir quand tout commence dans le nord de Bruxelles (Brussel). Aux abords de la place Sainctelette, un homme tire à l’arme automatique sur plusieurs personnes qu’il poursuit ensuite dans un bâtiment, avant de quitter les lieux sur un scooter. Dans sa fuite, le suspect ouvre le feu sur d’autres individus puis prend un taxi pour cible, avant d’être neutralisé mardi matin par des policiers dans un bar de Schaerbeek où il avait ses habitudes.

Selon le bilan communiqué par les autorités belges, deux personnes ont été tuées et une autre blessée. Les deux victimes décédées étaient de nationalité suédoises, venues soutenir leur équipe nationale de football qui affrontait les Diables Rouges au stade Roi Baudouin. Compte tenu des circonstances, la rencontre n’a pas repris à l’issue de la mi-temps. Le terroriste, quant à lui, succombera à ses blessures sur la route de l’hôpital.

Quitter la version mobile