Adrien Quatennens va réintégrer le groupe La France Insoumise à l’Assemblée nationale

C’est acté, le député de Lille (Rijsel), Lezennes, Loos, Ronchin et Fâches-Thumesnil va retrouver les rangs de La France insoumise. Lors d’un vote qui s’est tenu mardi matin, ses anciens camarades ont finalement décidé de le réintégrer. Sur les 74 membres du groupe, 45 ont voté en sa faveur, 15 contre et deux ont préféré s’abstenir. Selon toute évidence, Adrien Quatennens va donc reprendre place au sein de sa famille politique dès cet après-midi pour la séance des questions au gouvernement.

Pour rappel, le représentant de la première circonscription du Nord (collectivité qui englobe Flandre et Hainaut français) siégeait comme non inscrit depuis le mois de janvier. Cela faisait suite à sa condamnation le 13 décembre par le tribunal judiciaire de la capitale flamande à quatre mois de détention avec sursis. À l’automne dernier, il avait reconnu avoir été l’auteur de violences conjugales à l’égard de Cécile Quatennens. Des faits qui, jusque-là, étaient considérés comme impardonnables par le parti dont il était le numéro un.

Au sein de l’hémicycle et plus particulièrement dans l’intergroupe NUPES, cette décision suscite remous et consternations. Car si la majorité des élus Insoumis sont favorables à son retour, les socialistes, écologistes et communistes y sont plus réticents. C’est notamment le cas de Sandrine Rousseau (EELV) qui exhortait encore récemment Adrien Quatennens à démissionner. Une position partagée en Flandre par les régionalistes. Ces derniers soutiendront tout candidat dissident face à lui en cas d’élections législatives anticipées.

Quitter la version mobile